De belles balades,  Patrimoine

Art nouveau à Nancy : quelques joyaux parmi d’autres

Samedi dernier, j’étais invitée à un instameet organisé par Destination Nancy (l’office de tourisme de Nancy) et l’association Igers Nancy. Nous était proposé un parcours à travers la ville, à la découverte (ou redécouverte) de quelques trésors architecturaux de l’Ecole de Nancy (l’Art nouveau lorrain).

Je ne reviens pas ici sur le contexte de l’Art nouveau à Nancy : je l’avais fait dans l’article Art nouveau à Nancy : deux visites qui sortent de l’ordinaire. Ici j’ai juste envie de vous montrer les photos que j’ai prises, et ce dont je me souviens des commentaires de notre super guide Frédéric, à la passion très communicative !!

 

La chambre de Commerce et d’Industrie

Nous avions rendez-vous à la Chambre de Commerce et d’Industrie côté rue Stanislas. En effet, ce bâtiment a été construit en 1909, donc en pleine période Art nouveau. Le joyau le plus connu est bien sûr le portail d’entrée surmonté d’une incroyable marquise ; la ferronnerie a été réalisée par Louis Majorelle lui-même (nous l’avons admiré depuis l’intérieur et ne sommes pas repassés devant, côté rue Henri Poincaré, donc je n’ai qu’une photo « ombre chinoise » du portail lui-même).

Portail Art nouveau de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy, ferronnerie réalisé par Louis Majorelle

Depuis la rue Poincaré, on voit des vitraux qui semblent assez monumentaux, mais vus de l’extérieur, on n’imagine pas du tout leur éclat ! Je ne les avais jamais vus de l’intérieur, et me voilà comblée !! Ils sont vraiment incroyables, et symboliquement très forts ! Les trois premiers représentent les trois points forts de l’industrie lorraine du début du XXe siècle : le travail du verre, la recherche scientifique, et l’exploitation et le travail du fer. (Cliquez sur les photos pour les voir en grand)

Vitrail Art nouveau représentant le travail du verre en Lorraine, dans le salon d'accueil de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy
Vitrail Art nouveau représentant la recherche scientifique en Lorraine, dans le salon d'accueil de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy
Vitrail Art nouveau représentant l'exploitation et de travail du fer en Lorraine, dans le salon d'accueil de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy

Les deux autres vitraux représentent la partie agricole de la Chambre (qui était en fait à l’époque la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture !) : la campagne lorraine (on aperçoit d’ailleurs de la vigne, oui oui : avant l’épidémie de phylloxéra du début du siècle, la surface exploitée par la viticulture lorraine équivalait celle de tous les vignobles de Bordeaux actuels !!!), la forêt vosgienne (et ses jolies digitales) et la sylviculture associée.

Vitrail Art nouveau représentant l'agriculture et la sylviculture en Lorraine, dans le salon d'accueil de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy

Je ne résiste pas à l’envie de vous montrer également quelques détails, car la finesse de ces vitraux, créés par Jacques Gruber, est vraiment remarquable !!

Détail d'un vitrail Art nouveau, à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy
Signature de Jacques Gruber sur un vitrail créé par lui, à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy
Détail d'un vitrail Art nouveau, à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy

 

Le reste de la CCI accueille bien sûr des bureaux, qui n’ont que peu d’intérêt, mais aussi des salons relativement marqués par l’Art nouveau. Nous avons eu la chance de visiter le Salon Liautey (le Maréchal Liautey, lorrain, est président d’honneur à perpétuité de la CCI) et la salle des fêtes.

Le Salon Liautey est le salon lorrain par excellence : on y trouve des chardons absolument partout !! Pâte de verre des Ateliers Daum, sculptures en chêne sur les lambris et la cheminée, stuck au plafond.

Salon Liautey, à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy
Détail du Salon Liautey, à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy
Chardon lorrain en pâte de verre des Ateliers Daum, Ecole de Nancy / Art nouveau, Salon Liautey, à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy
Chardon lorrain en chêne, Ecole de Nancy / Art nouveau, Salon Liautey, à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy
Chardon lorrain en stuck, Ecole de Nancy / Art nouveau, Salon Liautey, à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy
Cheminée en chêne avec chardons lorrains, Ecole de Nancy / Art nouveau, Salon Liautey, à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy

J’ai été très étonnée par la taille de la salle des fêtes (qui a servi de salle de bal !!) : il est difficile de concevoir que de telles pièces trouvent leur place en plein centre ville !

Salle des fêtes de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy, Art nouveau / Ecole de Nancy
Détail de la salle des fêtes de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy, Art nouveau / Ecole de Nancy

Enfin, j’ai craqué sur quelques détails qui font toutes la différence : la rampe d’escaliers et le lustre de l’entrée !!

Rampe d'escalier Art nouveau / Ecole de Nancy, Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy
Lustre Art nouveau / Ecole de Nancy, Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy

Sur les parterres à l’extérieur de la CCI sont cultivés des plantes emblématiques de l’inspiration Ecole de Nancy. A part le ginkgo (les deux photos de droite), qui a été nommé samedi, je ne saurais pas vous dire leur nom !

Chambre de Commerce et d'Industrie de Nancy, architecture Art nouveau / Ecole de Nancy
Gingko

 

L’immeuble Margo

Pile en face de la CCI, nous avons pu admirer un très bel exemplaire d’architecture Art nouveau / Ecole de Nancy, construit en 1906 par Eugène Vallin et Paul Charpentier.

Immeuble Margo, 1906, architecture Art nouveau / Ecole de Nancy, Eugène Vallin
Détail de l'immeuble Margo, 1906, architecture Art nouveau / Ecole de Nancy, Eugène Vallin

Nous avons ensuite traversé la Porte Stanislas. Rien à voir avec l’Art nouveau (elle a été construite au XVIIIe siècle dans un style néoclassique), mais j’avais envie de vous la montrer quand même ^^ D’ailleurs, juste en face d’elle, je me pâme sur ce petit immeuble à chaque fois que je passe devant en voiture, et je suis bien contente d’avoir pu le photographier !! Je kiffe cette petite entrée et cage d’escalier toute ronde (enfin c’est ce que j’imagine être en tout cas, je n’y suis jamais entrée !).

Porte Stanislas à Nancy, XVIIIe siècle
Immeuble néoclassique à Nancy

 

L’Excelsior

Revenons à nos moutons Art nouveau avec l’immeuble de l’Excelsior, célèbre brasserie chic à l’architecture emblématique, particulièrement à l’intérieur. Je vous laisse aller voir mon article Dîner à la brasserie l’Excelsior à Nancy pour voir des photos de l’intérieur : ça vaut VRAIMENT le coup de d’œil !!! Les architectes sont Lucien Weissenburger et Alexandre Mienville, et les vitraux sont de Jacques Gruber (oui, encore lui), et l’immeuble a été construit en 1910.

Brasserie l'Excelsior à Nancy, architecture Art nouveau 1910, Lucien Weissenburger, Jacques Gruber
Brasserie l'Excelsior à Nancy, architecture Art nouveau 1910, Lucien Weissenburger, Jacques Gruber
Brasserie l'Excelsior à Nancy, architecture Art nouveau 1910, Lucien Weissenburger, Jacques Gruber

Petit passage sur la Place Simone Veil (ancienne Place Thiers, pour les anciens de Nancy qui aiment bien s’y retrouver !!), avec vue sur la gare de Nancy, mais aussi sur l’actuel Printemps, qui était au début du XXe siècle l’emplacement des Magasins réunis. Un somptueux bâtiment Art nouveau, qui a malheureusement brûlé en 1916, et qui a été reconstruit en version Art déco entre 1925 et 1928 (particulièrement bien mis en valeur par la rénovation récente !). L’immeuble tout à droite était la résidence principale d’Eugène Corbin, directeur des Magasins réunis et grand mécène de l’Ecole de Nancy. Un passage avait été aménagé sous la rue pour qu’il puisse rejoindre son bureau de directeur sans sortir de chez lui !! (J’en reparlerai plus bas, mais la résidence secondaire de cet Eugène Corbin n’est autre que l’actuel Musée de l’Ecole de Nancy, qui, lorsqu’il en fit l’acquisition, était en pleine campagne !!).

Gare de Nancy, Place Simone Veil
Place Simone Veil, Magasins réunis, Printemps

Nous traversons ensuite les voies ferrées par le Pont de la Gare, en ayant pris soin d’admirer de loin l’ancien immeuble de l’Est Républicain (qui abrite maintenant un Starbucks… comme s’il n’y en avait pas déjà un à Nancy… mais passons), pour nous diriger vers la rue de la Commanderie.

Anciens locaux de l'Est Républicain, 1912, Art nouveau / Ecole de Nancy
Gare de Nancy et tour Thiers

 

L’immeuble Biet

Après quelques minutes de marche, nous abordons ce qui est ma plus belle découverte du jour : l’immeuble Biet, construit en 1901-02 par Georges Biet lui-même mais aussi Eugène Vallin. BIEN EVIDEMMENT, les vitraux, que nous n’avons pas pu voir de l’intérieur, ont été réalisés par Jacques Gruber (il est partout, je vous dis) !!

Chaque étage est différent, mais l’harmonie générale est parfaite. On peut rester devant de longues minutes pour se délecter et découvrir des petits détails sympas, comme le chat sur le toit !!!

Immeuble Bliet, architecture Art nouveau / Ecole de Nancy
Immeuble Bliet, architecture Art nouveau / Ecole de Nancy

 

La pharmacie Jacques

Quelques pas plus loin, à l’angle de la rue de la Commanderie et de l’avenue Jeanne d’Arc, nous avons admiré la pharmacie Jacques (du nom de son premier propriétaire). Par qui a-t-elle été construite, en 1903 ? Je vous le donne en mille : pas du tout Eugène Vallin mais Lucien Bentz ^^

Pharmacie Jacques, Art nouveau / Ecole de Nancy, Nancy
Pharmacie Jacques, Art nouveau / Ecole de Nancy, Nancy
Pharmacie Jacques, Art nouveau / Ecole de Nancy, Nancy

A l’angle opposé, un autre très bel immeuble. Nous avons eu la chance de pouvoir rentrer pour admirer les vitraux de la cage d’escalier et la mosaïque du couloir d’entrée.

Immeuble Art nouveau / Ecole de Nancy, Nancy
Immeuble Art nouveau / Ecole de Nancy, Nancy
Vitrail Art nouveau / Ecole de Nancy
Poignée de porte Art nouveau / Ecole de Nancy
Mosaïque Art nouveau / Ecole de Nancy
Vitrail Art nouveau / Ecole de Nancy

A nouveau une petite marche de quelques minutes pour rejoindre le cimetière de Préville en traversant le passage Marceau. Ce passage, ouvert à la fin du XIXe siècle, permettait d’accéder aux bains du même nom, un établissement très coté et raffiné, comme en témoigne la délicatesse du fronton d’entrée. Le bâtiment est maintenant un lieu d’habitations, et le raffinement n’est plus qu’un souvenir, les lieux sont sales, et je n’aimerais pas y mettre les pieds à la tombée de la nuit ! Mais c’est un raccourci intéressant, il faut bien l’avouer.

Passage Marceau à Nancy
Anciens bains Marceau à Nancy

Après le passage, nous débouchons en face de la Tour de Commanderie (plus ancien vestige encore debout de Nancy, XIIe siècle). Je ne rentre pas dans les détails, ça sera l’occasion d’un autre article ! Nous traversons l’avenue Foch pour pouvoir admirer un très bel immeuble. J’aime beaucoup ce type de balcons/galeries au dernier étage. Je me rends compte que c’est assez récurent dans les immeubles Art nouveau !

Immeuble Art nouveau / Ecole de Nancy, Nancy
Immeuble Art nouveau / Ecole de Nancy, Nancy

 

Le cimetière de Préville

Enfin, nous continuons à marcher jusqu’au cimetière de Préville, où nous rejoignons Jean, un autre guide, qui connait les lieux comme sa poche, ainsi que l’histoire d’une grande partie des familles enterrées ici (et Dieu sait si le cimetière est grand et bien fréquenté !!). Il nous a montré quelques tombes très Art nouveau, raconté l’histoire de quelques familles, fait remarquer les vitraux typiques de la période : les vitraux photographiques. C’est un vieux cimetière, un peu bucolique, qui raconte un peu la vie de la ville.

Cimetière de Préville, Nancy
Cimetière de Préville, Nancy

Je ne vous propose que quelques photos coup de cœur. J’en ai pris beaucoup plus mais sans les explications précises du guide, elles ne vous parleraient pas plus que ça.

La tombe de la famille Corbin est la plus spécifique et monumentale (vous vous souvenez, Eugène Corbin était le directeur des Magasins réunis).

Tombe d'Eugène Corbin, cimetière de Préville, Nancy
Tombe d'Eugène Corbin, cimetière de Préville, Nancy

Les vitraux photographiques, technique spécifique de l’époque Art nouveau, assez émouvants :

Vitrail photographique, cimetière de Préville, Nancy
Cimetière de Préville, Nancy
Cimetière de Préville, Nancy

Quelques personnages importants de l’histoire de Nancy et de la Lorraine :

  • la famille Majorelle : Louis Majorelle, ébéniste et décorateur, a eu un rôle extrêmement important dans le développement du style Ecole de Nancy. Sa villa à Nancy, le plus bel exemple de l’architecture extérieure et intérieure Ecole de Nancy, est actuellement en rénovation.
  • la famille Fourier : saint Pierre Fourier a eu un rôle très important dans l’instruction gratuite des petites filles, en Lorraine au XVIIe siècle, aidé par la religieuse Alix Leclerc. L’idée d’instruire les filles à l’école était absolument révolutionnaire à l’époque, de même que la façon d’enseigner (le tableau noir, la répartition par classes, c’est lui !). Il s’agit ici de la tombe de sa famille, mais pas de la sienne (il me semble qu’il est enterré à Mattaincourt, village dont il était curé, dans les Vosges).
Tombe de Louis Majorelle, Cimetière de Préville
Tombe de la famille Fourier, Cimetière de Préville
  • Virginie Mauvais, institutrice et préceptrice d’Emile Gallé (encore un personnage absolument central de l’Ecole de Nancy) ; elle aussi a beaucoup œuvré pour l’enseignement et bénéficie de l’inscription « bienfaitrice de la ville » sur sa tombe !
  • Marie Marvingt (1875-1963), un personnage exceptionnel ! C’est la femme la plus décorée de l’histoire de France, elle a accompli des exploits incroyables, entre autres dans le domaine de l’aviation. Je vous laisse parcourir sa page Wikipedia, elle mériterait un article à elle seule !!!!!
Tombe de Virginie Mauvais, Cimetière de Préville
Tombe de Marie Marvingt, Cimetière de Préville

Enfin, nous étions conviés au Musée de l’Ecole de Nancy pour un petit goûter (vraiment bienvenu après toute cette marche !!) autour de l’aquarium. Je vous laisse découvrir mon article Art nouveau à Nancy : deux visites qui sortent de l’ordinaire pour lire la description et voire des photos de cet aquarium monumental et du jardin du musée. Nous avons eu l’immense chance de pouvoir admirer les vitraux depuis l’intérieur, et vraiment ça change tout ! Je ne m’attendais pas du tout à ça !!!

Aquarium du jardin du Musée de l'Ecole de Nancy, à Nancy
Vitrail de l'aquarium du jardin du Musée de l'Ecole de Nancy, à Nancy
Aquarium du jardin du Musée de l'Ecole de Nancy, à Nancy
Aquarium du jardin du Musée de l'Ecole de Nancy, à Nancy

Nous n’avons pas visité le Musée de l’Ecole de Nancy, mais si vous voulez vous faire une idée de ce qu’il contient, je vous invite à consulter mon article Le Musée de l’Ecole de Nancy : l’Art nouveau lorrain.

Pour la suite de l’après-midi, nous nous sommes dirigés vers la piscine Nancy Thermal et la rue Félix Faure, dont je vous ai déjà parlé dans l’article Art nouveau à Nancy : deux visites qui sortent de l’ordinaire.

 

***

Pour visiter ces merveilles par vous même, je vous conseille particulièrement la brochure « Nancy Art nouveau, Les itinéraires », super bien faite, à télécharger sur cette page. Elle propose différents itinéraires à pied pour découvrir le patrimoine Art nouveau de Nancy (sachant qu’il existe 300 bâtiments Art nouveau à Nancy, donc vous ne trouverez jamais rien de vraiment exhaustif, mais le découpage en différents itinéraires me paraît déjà très pertinent).

Pensez au Petit train spécial Art nouveau, qui part tous les dimanches matins devant l’Opéra Place Stanislas à 10h (1h de parcours) !!

N’oubliez pas le Nancy City Pass, qui vous donne un accès illimité, pour 24, 48 ou 72h, aux principaux musées de Nancy, au réseau de transport en commun de la ville, à des visites guidées, des réductions dans des boutiques et restaurants, etc.

Enfin le dimanche 9 juin aura lieu la Journée internationale de l’Art nouveau. Bien sûr, la ville de Nancy, qui a joué un si grand rôle dans ce mouvement artistique, participe aux festivités en vous proposant plein d’animations et visites qui sortent de l’ordinaire, la plupart gratuites ! Vous en trouverez la liste sur cette page, ainsi que les numéros de téléphone et mails pour les animations qui nécessitent une réservation.

***

J’espère que la visite vous a plu 🙂 Vous connaissiez tous ces immeubles ?

On se retrouve bientôt pour un prochain article sur mon petit séjour à Colmar et au Haut-Koenigsbourg !

A bientôt donc 😉

Alexandrine

Restons en contact !

Pour garder un œil sur mes actualités et projets, laissez-moi votre mail !

 

* champs requis

 


 


 


 


Je souhaite recevoir :


 

Vous avez aimé l'article ? Partagez-le avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial