Lifestyle

Mes 6 huiles essentielles indispensables en vacances !

Quand je suis allée à Disneyland début avril, j’avais emmené cinq huiles essentielles, pas vraiment au hasard, mais sans me douter à quel point elles allaient toutes me servir ! Il ne s’agit donc pas ici d’une liste exhaustive, mais d’un partage d’expérience. Je commence à avoir quelques bonnes connaissances dans le domaine, mais je ne suis ni médecin, ni aromathérapeute.

Pour rappel, j’utilise des huiles essentielles depuis maintenant 8 mois. Je suis complètement tombée dedans, je suis amoureuse de mes petits flacons. A tel point que j’ai voulu avoir mon lien de parrainage pour toucher une commission sur les achats des personnes qui deviendraient cliente de la marque dont je suis cliente (Young Living) par mon intermédiaire. Il ne s’agit pas d’un article sponsorisé ni même d’un partenariat, mais par souci de transparence vis à vis de vous, je tenais à le préciser. Je vous expliquerai en fin d’article en quoi ce lien de parrainage est intéressant pour vous et pour moi.

Entrons maintenant dans le vif du sujet !

 

Les huiles essentielles que j’ai emportées en vacances

Lavander

L’huile essentielle de lavande vraie convient à tous les membres de la famille, quel que soit leur âge, mais en adaptant le dosage bien sûr !! Du coup, c’est l’huile qu’il faut apporter partout quoi qu’il arrive.

C’est une huile relaxante, qui aide à l’endormissement, mais ce n’est pas cette propriété qui nous a aidés lors de notre séjour. D’ailleurs, je n’aime pas l’odeur de la lavande (de celle-ci ni d’aucune autre), donc je ne la diffuse jamais, même à la maison. Je trouve mon bonheur dans d’autres huiles, en ce qui concerne la relaxation.

En revanche, elle a été parfaite pour les coups de soleil de mon chéri !! Le soir, il se badigeonnait le front et la nuque avec sa crème pour le visage, dont il mettait la quantité nécessaire (généreuse ici) au creux de sa main + 2 gouttes de lavande : impeccable !! La douleur était très rapidement soulagée (la lavande est apaisante, et ça marche sur tout type d’irritation comme piqûres d’insectes, urticaire, etc), et il s’est remis de ses coups de

soleil en trois jours (elle est également régénérante/cicatrisante).

Cette capacité apaisante n’est pas intéressante que pour les brûlures : elle soulage également les allergies saisonnières !! C’est un des aspects qui m’a le plus bluffé dans les huiles essentielles, parce que c’est celui auquel je croyais le moins ^^ Mon chéri est un de ces allergiques à… la nature elle-même !!! Alors j’aime autant vous dire qu’à l’approche du printemps, il se prépare à passer plusieurs mois difficiles… Hé bien cette année, non ! Et on peut difficilement faire plus économique : quand il sent la crise d’éternuements passer, il sniffe le flacon !! La crise passe instantanément, et de façon durable. Dingue, j’en suis toujours pas remise !! Et lui, il est content, il a traversé le printemps sans problème !

Du coup, il était indispensable de l’emmener à Disneyland en cas de crise imminente (et elle a effectivement servi pour ça aussi !).

 

 

DiGize

 

C’est une synergie (c’est-à-dire un mélange de plusieurs huiles) que vous ne trouverez que chez Young Living. D’ailleurs, en parlant de ça, les synergies Young Living sont d’une efficacité incroyable, parce qu’au delà de la qualité exceptionnelle des huiles, les recherches en laboratoire sont dirigées pour tirer le meilleur des plantes, établir dans quelle proportion les mélanger pour qu’elles se complètent le mieux les unes par rapport aux autres, etc. Du coup, elles peuvent être plus chères que les huiles elles-mêmes, puisque vous payez aussi les mois, voire les années de recherche qui les ont mises au point. C’est bon à savoir.

Elle est composée d’estragon, gingembre, menthe poivrée, genévrier, lemongrass [une sorte de citronnelle], anis et patchouli, qui sont des huiles particulièrement indiquées en soutien du système digestif.

Elle n’est pas intéressante (ni agréable) en diffusion, mais en massage sur le ventre diluée dans un peu d’huile végétale, elle fait des merveilles, pour soulager autant constipation que diarrhées et maux de ventre divers. Ma fille a régulièrement mal au ventre, donc je ne m’en sépare pas.

C’est évidemment un huile à emporter systématiquement lors de voyages à l’étranger (vos armes contre la turista 😉 ) !!

 

Tea Tree

Cette huile est considérée comme l’huile essentielle anti-germes par excellence, autant pour des surfaces que sur la peau : un indispensable pour les petits bobos.

A Disneyland, ce sont les ampoules qui en ont « bénéficié ». Les ampoules tournent facilement mal quand elles sont mal soignées, ici elles ne se sont pas amochées (en combo avec la Lavande pour apaiser et aider à la cicatrisation, c’est parfait !).

 

Menthe poivrée

Chez Young Living (qui est une marque américaine), vous la trouverez sous le nom de Peppermint.

Elle soulage les nausées, donc quand on a des enfants sujets au mal des transports, c’est top ! A partir de 12 ans, on peut respirer directement le flacon, entre 6 et 12 ans je verse une goutte sur un mouchoir, à sniffer de pas trop près (j’y veille !). Sur mon loulou de 5 ans et demi, les effluves qui émanent du mouchoir lointain utilisé par son frère et sa sœur suffisent laaaaargement !
Attention, cette propriété ne s’applique pas aux nausées de grossesse, puisque cette huile est absolument interdite aux femmes enceintes (et même, toute huile essentielle quelle qu’elle soit est interdite les trois premiers mois de grossesse).

Quant à moi, je l’utilise pour mes maux de tête (1 goutte étalée sur la zone où ça tape, souvent la nuque chez moi). Je n’ai pour ainsi dire pas dormi dans l’AirBnB où nous dormions la première nuit, ce qui pour moi est directement annonciateur de migraine. C’est le type de migraines le pire chez moi, parce que RIEN ne les soulage (non, pas même Peppermint, ni aucun médicament conventionnel) ; rien à faire, pour soulager une « migraine de manque de sommeil », je dois… dormir. J’ai donc été forcée d’aller dormir 1h dans la voiture le temps de notre pique-nique (oui pique-niquer à Disneyland est une de nos astuces pour un séjour moins onéreux, je vous réserve un article sur ce sujet aussi).

C’est là que Peppermint m’a malgré tout aidée : la migraine n’a pas disparu comme par enchantement avec 1h de sommeil, mais au moins c’était moins insupportable et je tenais sur mes jambes… J’ai étalé 1 goutte sur ma nuque et mes tempes au réveil et petit à petit la douleur est totalement partie. J’ai pu finir ma journée vraiment bien, ouf !

 

Stress Away

 

Il s’agit là aussi d’une synergie (citron vert, vanille, copaiba, lavande, ocotea, bois de cèdre) ; comme son nom l’indique, elle éloigne le stress. Elle va même au delà de ça, puisqu’elle calme très efficacement les crises d’angoisse !! Je l’ai emportée sous son format roll-on, plus nomade (elle existe en goutte à goutte pour la diffusion).

A la maison nous sommes de grands stressés de la vie, donc nous ne nous déplaçons pas sans cette huile.

 

Elle m’a servie surtout la première nuit, pendant laquelle je n’ai pas dormi. Je me sentais pas à l’aise dans cette maison, je me tendais de plus en plus. Je n’ai pas plus dormi après l’avoir appliquée sur mes poignets et sniffée, mais j’étais au moins plus zen.

 

 

 

 

PanAway

Encore une synergie : thé des bois ( = gaulthérie), hélichryse italienne, clou de girofle et menthe poivrée. La présence de la gaulthérie fait qu’elle ne doit pas être ingérée ni diffusée. Elle est géniale en massage avec une huile végétale, pour soulage les douleurs musculaires, articulaires et osseuses en tous genres.

 

J’avais très mal au dos après ma nuit pourrie : un petit massage de mon chéri avec cette huile m’a permis de faire disparaître cette douleur. C’était déjà ça de gagné, par rapport à la migraine !!!

Et sinon, à Disneyland on marche beaucoup. Énormément même (j’ai dépassé les 20000 pas sur la première journée…). Donc le lendemain matin, aïe ouille les courbatures ^^ Et là pareil : elle deviennent beaucoup plus supportable après un massage avec PanAway. Marcher comme un canard à Disneyland, ça serait ballot quand même (hahaha).

 

 

 

 

 

Une huile végétale

J’ai parlé à plusieurs reprises d’huile végétale au-dessus. Pourquoi utiliser de l’huile végétale avec les huiles essentielles ?

  1. Pour les diluer : pour atténuer leur puissance quand on a la peau sensible, ou qu’on applique de l’huile essentielle sur un enfant (la dilution à appliquer va alors être en fonction de son âge : plus l’enfant est jeune, plus on dilue).
  2. Pour les économiser : si vous avez besoin de deux gouttes pour soulager votre mal de dos, il va être compliqué d’effectuer un massage avec deux gouttes d’huile !! Donc plutôt que d’en utiliser plus (ce qui d’ailleurs pourrait être dangereux), autant diluer les deux gouttes dans un peu d’huile végétale, qui va servir à étaler les propriétés de l’huile essentielle sur toute la surface à soulager.

Vous pouvez utiliser n’importe quelle huile végétale : amande douce, coco, ou même huile d’olive, tant que vous vous assurez de leur pureté ! Celle que j’utilise est la V-6 de Young Living.

Les différentes huiles qu’elle contient : graines de sésame, graines de vigne rouge, noyaux d’amandes douces, germes de blé, graines de tournesol, olives d’Europe. Pourquoi celle-ci plutôt qu’une autre ? Ces huiles ont une action bénéfique sur votre peau, elle n’obstruera pas vos pores, c’est une huile sèche donc elle ne tache pas les vêtements, et comme huile démaquillante, elle est top ! L’essayer c’est l’adopter ^^

Sur la photo, le flacon sans étiquettes à droite est un flacon spray que j’ai acheté sur Wish, pour pouvoir transporter facilement mon huile végétale en prenant moins de place qu’avec le grand ! Bien pratique !

 

Pourquoi j’achète mes huiles essentielles chez Young Living

Accompagnement et sécurité

Young Living est une société qui ne vend pas ses produits en accès libre : l’idée est que toute cliente doit avoir un référent pour la renseigner et lui permettre d’utiliser ses huiles sereinement, sans se mettre en danger. Les huiles essentielles sont des soins naturels, donc globalement mieux tolérés par le corps que les molécules artificielles, mais elles contiennent malgré tout des principes actifs, qu’il faut manier avec autant de précautions qu’un médicament : il y a des huiles à proscrire et des doses à respecter en fonction de l’âge et de l’état des personnes (femmes enceintes, épileptiques, certains types de cancer, etc.).

En ce qui concerne cet accompagnement, je vous en parlais déjà quand je vous annonçais que je me lançais dans cette aventure : Un nouveau job pour une nouvelle vie. Une cliente Young Living n’est jamais livrée à elle-même quand elle achète une huile : ni avant, ni pendant, ni après ! Au final, je ne fais que partager, un peu ici, mais beaucoup dans mon entourage, mon expérience personnelle des huiles. Et quand les gens ont envie d’en savoir plus puis d’acheter leurs premières huiles, je réponds à leurs questions et je les guide si besoin.

En revanche, je ne suis pas seule face à vos questions. Je suis en contact avec d’autres personnes qui travaillent pour Young Living, qui, elles, sont aromathérapeutes. Et si jamais j’ai le moindre doute, je vous suggérerai toujours de voir votre médecin, jamais je ne me permettrais de me substituer à lui !

 

Qualité

Toujours dans ce même article « Un nouveau job pour une nouvelle vie« , je vous expliquais ce qui fait que la qualité Young Living n’est pas comparable avec ce qu’on trouve en accès libre, sur Internet ou même dans les boutiques bio. Evidemment je ne dis pas que c’est la seule société qui produit des huiles d’une qualité irréprochable : je n’ai pas testé les autres puisque j’ai trouvé mon bonheur. Mais quand je vois un peu ce qui se fait ailleurs, je suis souvent effarée… Manque de traçabilité, huiles non pures, huiles bio mais diluées… Hé oui, ce n’est pas parce qu’une huile est bio qu’elle va être de bonne qualité… Alors c’est difficile de s’y retrouver dans tout ça. En règle générale, quand il faut mettre plus de 10 gouttes dans un diffuseur, méfiez-vous (pour vous donner un ordre d’idée, 4 gouttes d’huiles Young Living suffisent…).

Les huiles Young Living n’ont pas le label bio, parce que c’est une société américaine et que les différents labels que nous connaissons sont européens. Ils ont en fait leur propre label, le Seed to Seal, contrôlé bien sûr par des laboratoires indépendants. Ils ont défini eux-mêmes des exigences de qualité draconiennes, validées par ces laboratoires.

 

Les avantages que vous apportent mon lien de parrainage

Ce lien de parrainage vous permet de devenir membre, c’est-à-dire d’ouvrir votre compte Young Living, et de bénéficier par la suite du tarif membre, qui est de -24% par rapport au tarif non membre !! Ce n’est pas négligeable du tout, surtout dans le cas des synergies, un peu plus onéreuses.

Pour pouvoir créer ce compte, il faut acheter un kit premium. Young Living en propose trois :

  • un kit axé « cure de remise en forme »,
  • un kit axé « produits d’entretien »,
  • et enfin le plus intéressant, tant au niveau de son contenu que de sa réduction, le kit familial, contenant 12 huiles essentielles et un diffuseur.

On ne va pas se le cacher, ces kits ont une certaine valeur, mais le kit familial, en photo ci dessus, est le moins cher : 170 €. Et à mes yeux, son contenu est le plus intéressant. Si vous deviez acheter les huiles qu’il contient et le diffuseur sans bénéficier du tarif membre, vous en auriez pour environ 400 €… Un certain coût donc, qu’on ne peut pas forcément se permettre à la minute, mais il peut être intéressant de mettre de côté deux ou trois mois pour pouvoir se l’offrir, plutôt que d’acheter son contenu petit à petit.

Ouvrir ce compte vous permet par la suite, si vous le souhaitez, de pouvoir passer commande sans passer par moi. Ca ne veut pas dire que je ne suis plus là pour vous guider, bien au contraire, mais vous payez directement sur le site et vous recevez vos huiles chez vous. Cette indépendance est assez appréciable, autant pour vous, qui recevez votre commande plus rapidement (moins d’une semaine), que pour moi qui n’ai pas à gérer des manipulations financières et postales !

Enfin, devenir membre vous donne accès à un groupe Facebook privé qui vous est réservé, où vous pouvez poser vos questions : si je ne la vois pas tout de suite, une de mes collègues vous répondra toujours rapidement et gentiment ! Si ça c’est pas du service efficace et rassurant !! 😉

 

Quant à moi, grâce à ce lien de parrainage, grosso modo je touche 50 $ de prime quand vous achetez votre kit, puis 25% de commission sur vos achats les 3 mois qui suivent la création de votre compte, puis 4 à 5 %. Un complément de revenu pas négligeable, j’avoue.

Donc voilà, si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à me contact via le formulaire de contact : je vous enverrai mon lien de parrainage et nous créerons votre compte ensemble.

 


J’aurais tellement plus à vous raconter sur tout ça !! Quand je commence à parler d’huiles essentielles, je suis intarissable ! Mais je veux éviter que cet article soit trop long alors ça sera tout pour aujourd’hui ^^ Si vous avez des questions, que ça soit sur les propriétés des huiles, leur qualité, sur Young Living, bien sûr posez-les-moi en commentaire, ou bien en passant par le formulaire de contact si vous êtes plus à l’aise en privé.

Et aussi, si vous souhaitez des articles de ce type plus régulièrement, il suffit de me le demander ! Suggérez-moi des thèmes ?

A bientôt donc 😉

Alexandrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.