Pièce principale de la maison natale de Jeanne d'Arc, Domrémy-la-pucelle, Lorraine, Grand-Est - Header
Lorraine - Vosges

Sur les pas de Jeanne d’Arc, à Domrémy-la-Pucelle

La semaine dernière, nous avons emmené les enfants sur les traces de l’enfance de Jeanne d’Arc, à son village natal, Domrémy-la-Pucelle. Situé dans les Vosges, au Nord Ouest, à quelques kilomètres de la Meuse, c’était aussi l’occasion d’une belle balade dans la campagne lorraine.

Petit point avant de rentrer dans le vif du sujet : dans mes articles désormais, je parlerai davantage des enfants, et de notre façon d’aborder des sujets de toute sorte en fonction des événements que la vie nous présente, en accord avec notre façon de voir les apprentissages, c’est-à-dire de façon non scolaire, comme je vous disais dans l’article précédent : Scolarisation & unschooling : notre cheminement. Nous sommes encore au tout début de l’aventure, puisque la décision du unschooling a été prise pendant le confinement. Nous tâtonnons encore, cherchons ce qui nous convient le mieux, observons les enfants, apprenons à reconnaître leurs besoins, envies, à gérer les écrans – le plus dur je trouve, dans une famille de geeks, mais je crois que nous approchons de la « bonne » façon de faire (quand je dis « bonne », c’est celle qui nous convient). Un article sur le sujet ( = en quoi consiste le unschooling exactement ?) est en cours de rédaction ; je pensais le partager plus tôt, mais j’ai besoin d’avancer un peu sur le chemin avant d’être sûre de la mouture finale.

L’idée de marcher sur les pas de l’héroïne lorraine nous est venue à la lecture du tome 11 de la collection Mes petits héros des Editions Hachette, que nous aimons beaucoup Aloïs (7 ans et demi) et moi. D’ailleurs, nous ne sommes pas les seuls à apprécier, puisque quand nous lisons ensemble, les grands tendent l’oreille et participent à la lecture avec leurs questions et commentaires ! Alors que nous lisions le livre sur Jeanne d’Arc donc, je leur signalais que sa maison natale pouvait être visitée, et qu’elle n’était pas bien loin (une petite heure de Nancy). L’envie d’aller la voir de leur propres yeux a jailli d’un même enthousiasme à cette évocation !! Et pourtant, les mettre d’accord tous les trois, en même temps (quel que soit le sujet…), est de l’ordre du tour de force !!!

La campagne lorraine

Nous espérions partir le matin assez tôt, mais le réveil fut rude ^^ Nous avons donc pique-niqué à mi-chemin, dans un petit coin complètement perdu, ce qui nous a donné l’occasion de quelques leçons de choses : la digestion des vaches (jusqu’à l' »évacuation », qui les a bien sûr fait rire !!), les fourmilières et leur organisation (il existe différents types de fourmis, et oui, certaines ont des ailes), savoir reconnaître quelques plantes des bords des champs (j’ai moi-même de quoi apprendre dans ce domaine, il faudrait que nous trouvions un livre d’ici notre prochaine escapade).

Vaches dans la campagne lorraine
Fleur de liseron
Campagne lorraine
Entrée d'une fourmillière
Campagne lorraine
Vaches dans la campagne lorraine
Coquelicots

La maison natale de Jeanne d’Arc

C’est donc bien rassasiés que nous sommes arrivés à Domrémy. Tout est parfaitement indiqué et accessible. Sur place, les précautions sanitaires sont prises : vous (et votre groupe familial) êtes seuls dans la maison pour un temps donné (fixé en fonction de l’affluence, nous avons eu tout notre temps puisqu’il n’y avait personne), vous ne croisez pas en sortant les personnes qui attendent. Nickel ! A l’intérieur de la maison, des panneaux vous indiquent les anecdotes en rapport avec Jeanne. On peut même voir le lieu où Jeanne a entendu ses voix la première fois.

Peu de choses dans la maison, mais la disposition des pièces nous a donné l’occasion de parler du nombre de personnes dans une maison de nos jours / à l’époque, de la pièce principale avec l’âtre, qui servait de cuisine, de salon, de salle à manger, et de chambre des parents !! Et donc de la chance que nous avions d’avoir une maison où toutes ces pièces sont distinctes. Et encore, la famille d’Arc était assez aisée puisqu’ils avaient une pièce pour la chambre des garçons séparée de la chambre des filles.

Porte d'entrée de la maison natale de Jeanne d'Arc, à Domrémy-la-pucelle, Lorraine, Grand-Est
Pièce principale de la maison natale de Jeanne d'Arc, Domrémy-la-pucelle, Lorraine, Grand-Est
Domrémy-la-pucelle, Lorraine, Grand-Est
Chambre de Jeanne d'Arc et de sa soeur, Domrémy-la-pucelle, Lorraine, Grand-Est

L’église du village de Domrémy

L’église du village est juste à côté de la maison de Jeanne. Elle est très différente de ce qu’elle était dans l’enfance de l’héroïne, mais on peut malgré tout y voir deux éléments qui ont traversé presque six siècles : le baptistère et le bénitier.

Baptistère où Jeanne d'Arc fut baptisée, église de Domrémy-la-pucelle, Lorraine, Grand-Est
Bénitier contemporain de Jeanne d'Arc, église de Domrémy-la-pucelle, Lorraine, Grand-Est

La basilique du Bois chenu

La basilique du Bois chenu est en retrait du village, à flanc de colline. Bien que récente (XIXe siècle), je la trouve très impressionnante et vraiment belle. La fresque à droite est celle qui figure sous la coupole extérieure, en dessous de la basilique, dans le prolongement du clocher.

Basilique du Bois chenu, dédiée à Jeanne d'Arc, à Domrémy-la-pucelle, Lorraine, Grand-Est
Fresque de la coupole inférieure de la basilique du Bois chenu, à Domrémy-la-pucelle, Lorraine, Grand-Est
Escalier intérieur de la basilique du Bois chenu, à Domrémy-la-pucelle, Lorraine, Grand-Est
Escalier extérieur de la basilique du Bois chenu, à Domrémy-la-pucelle, Lorraine, Grand-Est

Pour rentrer dans la basilique, deux possibilités : par l’escalier extérieur (photo de droite), ou bien par l’escalier intérieur (photo de gauche), accessible juste après la première volée de marque de l’escalier extérieur. Je vous conseille vraiment cette deuxième option, car vous découvrez alors l’intérieur de la basilique par le fond : beaucoup plus impressionnant et saisissant !

Le plafond est une pure splendeur, un bel héritage des plafonds médiévaux aux caissons et à la charpente peints de couleurs intenses.

Intérieur de la basilique du Bois chenu, à Domrémy-la-pucelle, Lorraine, Grand-Est
Statue de Jeanne d'Arc en prière, basilique du Bois chenu, à Domrémy-la-pucelle, Lorraine, Grand-Est

Voilà pour le village de Domrémy. Si vous voulez plus d’informations, n’hésitez pas à passer sur le site internet du village.

Nous aurions pu pousser jusqu’à Vaucouleurs, où Jeanne d’Arc vint réclamer au seigneur des lieux de la mener jusqu’au futur Charles VII. Là aussi il existe encore quelques vestiges témoins du passage de l’héroïne. Nous nous sommes découragés, car nous avions d’autres envies et le temps passait, mais je vous conseille vraiment de le faire (je l’ai fait quand j’étais enfant, j’en garde de bons souvenirs).

Nous nous sommes alors dirigés vers le village de Grand, petit village de moins de 400 âmes, qui fut autrefois une cité gallo-romaine de 20 000 habitants !!! Mais je vous raconterai ça dans un prochaine article ! 

A bientôt donc 😉

Alexandrine

Restons en contact !

Pour garder un œil sur mes actualités et projets, laissez-moi votre mail !

 
* champs requis
 
 
 
 
    Je souhaite recevoir :

Vous avez aimé l'article ? Partagez-le avec vos amis !

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial