Bourgogne

Bourgogne : Flavigny-sur-Ozerain et le charme médiéval

A la fin du mois d’août, j’ai pu passer un grand week-end en Bourgogne, à l’occasion d’une réunion familiale. Je n’ai pas beaucoup de cousins germains, juste quatre en fait, donc il serait impensable pour moi de rater une chance de les voir, sachant que la Bourgogne est à 3h de Nancy, en tout cas la partie où nous nous sommes retrouvés : Flavigny-sur-Ozerain / Alise-Sainte-Reine, situées sur deux collines l’une en face de l’autre. J’en ai profité pour faire quelques visites du coin, qui m’ont vraiment ravies !

Je pensais vous raconter tout le week-end en un seul article mais en cours d’écriture, je me rends compte que j’ai beaucoup, beaucoup trop de choses à vous raconter !! Trop long, trop riche ! Je veux que chaque élément soit bien mis en valeur, et si je laisse tout d’un bloc, ces belles expériences perdront de leur intérêt. Je publie donc aujourd’hui la partie sur Flavigny, et je publierai jeudi soir la partie sur Alise-Sainte-Reine. Ca sera plus digeste en deux temps.

Comme d’habitude, je vous raconte mes visites comme je les ai vécues. Je ne tiens pas à ce que ce blog devienne un catalogue, mais plus une somme de jolies expériences, que vous pouvez vivre à votre tour si l’aventure vous tente 😉

 

Un bref historique de la zone

Oui, vous le savez maintenant : sur ce blog, pas de visites sans mise en contexte, qui permet une meilleure compréhension des lieux !

Le petit groupe de collines situées tout autour d’Alise-Sainte-Reine est historiquement très marqué ! La colline d’Alise-Sainte-Reine elle-même n’est autre que l’oppidum d’Alésia, où Vercingétorix (et ce qui restait de la Gaule libre) fut vaincu par Jules César, après un siège très éprouvant (52 avant JC). Le camp principal de Jules César pendant le siège était situé sur la colline de Flavigny, juste en face. De là, il pouvait voir 80 % de ce qui se passait (d’autres camps plus modestes étaient répartis tout autour de l’oppidum, pour assurer une vue à 360° sur chaque mouvement gaulois !!).

Après la défaite gauloise, Alésia devint une importante ville gallo-romaine ; des vestiges ont d’ailleurs été mis à jour récemment (je vous montre ça jeudi soir). La colline de Flavigny fut donnée par César à son général vétéran Flavinius (d’où le nom !) en remerciement de ses services !

Au IIIe siècle, une communauté chrétienne assez importante avait commencé à s’implanter à Alésia/Alise. Une jeune bergère, Reine, en faisait partie. Elle a eu des petits soucis avec le général romain de la zone, Olibrius… C’est important parce qu’elle est devenue la sainte patronne de la ville ! D’ailleurs, une pièce de théâtre populaire (appelée mystère) est jouée par les habitants du village eux-mêmes, tous les ans depuis l’an 866 (presque sans interruption depuis !!), pour raconter ce qui lui est arrivé. Nous étions justement là pour cette représentation très touchante : je vous en reparle également jeudi soir.

Par la suite, c’est le village de Flavigny-sur-Ozerain qui s’est davantage développé : une présence religieuse y est attestée depuis le VIIIe siècle, avec l’arrivée des moines bénédictins. Sont arrivés également des chanoines augustins au XIIe siècle, une communauté d’Ursulines au XVIIe, puis des Dominicains au XIXe. Depuis toujours, cette colline est considérée comme un haut lieu spirituel.
Sans parler de religion, c’est un endroit où il est particulièrement bon de se régénérer l’esprit. Se poser dans un coin isolé autour du village (très facile), respirer, et recharger les batteries. Il y a des endroits, comme ça…

Tout au long du Moyen Age et de l’époque moderne, Flavigny fut considéré comme une ville, un carrefour commercial et politique important, d’où la richesse de son architecture.

 

Flavigny-sur-Ozerain

Pourquoi Flavigny-sur-Ozerain pour une cousinade ? Parce que j’ai la chance de compter deux moines parmi mes oncles (deux frères de ma maman). Oui oui, je considère que c’est une chance 🙂 Bien que je ne sois pas une personne très religieuse, la spiritualité est quelque chose d’important pour moi ; discuter avec un moine est toujours enrichissant, même si l’on parle de tout autre chose que de religion (oui, ils en sont capables, contrairement à ce qu’on pourrait croire ^^ ) !
D’autre part, l’abbaye Saint-Joseph de Clairval, dont les murs sont situés dans le village de Flavigny, possède quelques maisons d’hôtes, mises à la disposition des familles des moines, lorsqu’elles viennent leur rendre visite ! Double chance, donc 😉

J’étais déjà venue ici quand j’étais plus jeune, plusieurs fois depuis ma petite enfance en fait (puisque mes oncles vivaient là avant même ma naissance, nos réunions de famille avaient souvent lieu ici). Je ne m’étais rendu compte de la beauté de ces lieux que lors de mon dernier passage, il y a au moins…. une quinzaine d’années (je réalise à l’instant !! 😮 ). Cette fois-ci, j’étais donc bien décidée à profiter de ce magnifique petit village, et de ses alentours !

 

Ses petites rues

Flavigny-sur-Ozerain est donc un petit village médiéval, bourré de charme, détenteur du label « plus beau village de France », très largement mérité ! Un vrai bijou ! S’y promener est un ravissement, et il est si petit qu’en faire le tour à pieds tranquillement, en prenant le temps de lever le nez et de s’extasier sur les détails architecturaux de chaque maison, ne prends pas plus d’1h30 !

Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain

Qui dit village médiéval, dit rues et maisons biscornues. Et j’ADORE ça ! Il n’y en a pas deux qui se ressemblent (même si vous n’avez pas le sens de l’orientation, vous ne pouvez pas vous perdre ^^ ).

Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain

 

Plusieurs portes monumentales permettent d’entrer (et de sortir ^^ ) du village. Voici celles qui jouxte la Maison Lacordaire, recto verso !

Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain

En face de cette porte, à l’extérieur du village : la nature, le calme, la paix… Je me suis assise là sur un muret en fin de journée, pendant de longues minutes, à ne penser à rien. Ca fait tellement de bien !

 

Son incroyable église Saint-Genest

L’église de Flavigny-sur-Ozerain n’est pas très grande. Vraiment il ne faut pas s’attendre à une hauteur particulière, rien d’impressionnant ; sa façade est assez originale, son clocher est mignon, mais rien qui laisse deviner le foisonnement intérieur.

Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église

En revanche, dès les premiers pas à l’intérieur, on comprend que ce n’est pas une église de village comme les autres. Là encore, tout est biscornu, mais étrangement le tout reste harmonieux ! Je n’avais jamais vu ça ! La raison ? Elle est toute simple : des ajouts au fil des siècles. Sauf qu’au lieu de détruire, les différents architectes ont ajouté des éléments en fonction des besoins, tout en tenant compte de ce qui était là avant. Plusieurs styles se côtoient donc, créant une ambiance unique !

Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église

 

Gros coup de cœur pour ses petites chapelles latérales, toutes différentes, mais vraiment trop mignonnes !!

Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église

 

 

Et alors je trouve l’escalier absolument génial, rajouté à l’arrache pour pouvoir accéder à la galerie supérieure en bois, lorsqu’elle a été créée. A la fois très drôle et très ingénieux ^^ Les restes d’une très belle fresque ont été découverts sous la voûte sur laquelle s’il s’appuie.

Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église

Une autre fresque, mieux conservée celle-ci, orne la croisée d’ogives du jubé (la petite tribune transversale qui sépare la nef du chœur).

 

Bref, on sort de cette église avec le sourire, ravis de ce grand n’importe quoi architectural qui fait tout son charme !

Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, église

 

Bien que le village soit petit, ne pensez surtout pas qu’il n’y a rien à y faire : le village lui-même et toute la zone autour de la colline est ultra riche ! Je pense qu’y passer une bonne semaine ne serait pas de trop ! On peut même pousser jusqu’à deux semaines, en ratissant à 30/45 mn tout autour, tant cette région est d’une richesse incroyable ! Et encore, les deux semaines seraient bien remplies et il faudrait en prévoir une troisième pour se reposer et se ressourcer dans la nature ^^

Ce panneau d’indications touristiques n’est même pas exhaustif, concernant le village (il ne mentionne pas, entre autres, la fabrique des fameux anis, bonbons délicieux). Le mieux est encore d’aller consulter le site Internet !

 

L’intérieur des petits maisons médiévales

A moins d’avoir la chance d’avoir un moine de l’abbaye Saint-Joseph de Clairval dans votre famille, vous n’aurez pas accès à la petite maison dans laquelle j’ai été hébergée. Je me permets cependant de vous la montrer, car le village regorge de gites dont l’intérieur est aussi aménagé avec énormément de goût, conservant cet aspect médiéval bourguignon au charme fou (les habitants y sont TRÈS attachés !!).

Nous étions donc, ma maman, les enfants et moi (mon chéri ne pouvait pas prendre de jours de congés, snif) dans cette petite maison à gauche (on aperçoit au fond une des portes du village).

 

La porte d’entrée donne sur une petite placette à fontaine, que l’on voit également depuis la fenêtre de la cuisine.

Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain

J’adore l’omniprésence du bois et de la pierre, même si je reconnais que les pièces sont du coup assez sombres. En plein été c’est assez agréable, en hiver ça doit être passablement cafardeux.

Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, maison bourguignonne
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, maison bourguignonne

Les petits détails qui font toute la différence…

Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, maison bourguignonne
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, maison bourguignonne
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, maison bourguignonne
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, maison bourguignonne
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, maison bourguignonne
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, maison bourguignonne
Bourgogne, Flavigny-sur-Ozerain, maison bourguignonne

 

J’ai pu voir aussi l’intérieur de la maison voisine, où était logé le reste de la famille. Les boiseries du plafond avaient été peintes en blanc. On perd un peu le côté roots, mais on gagne en clarté. On ne peut pas tout avoir ^^

 

Voilà pour ce soir et pour le côté médiéval ! Jeudi soir, on passe à l’histoire gallo-romaine de la région, davantage concentrée sur Alise-Sainte-Reine, sur la colline voisine.

A bientôt donc 😉

Alexandrine

 

Restons en contact !

Pour garder un œil sur mes actualités et projets, laissez-moi votre mail !

 

* champs requis

 


 


 


 


 

Je souhaite recevoir :


Vous avez aimé l'article ? Partagez-le avec vos amis !

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial