Nancy,  Visiter

Musée lorrain : le projet fou !

Si vous êtes amoureux de ce musée comme moi, vous avez sans doute été choqué d’apprendre qu’il allait fermer 5 ans (5 ANS !!!!!!!) pour cause de travaux. Honnêtement j’ai eu du mal à m’en remettre : ça faisait longtemps que je souhaitais y retourner pour me refaire un petit shoot d’histoire de ma région chérie, et je repoussais sans cesse ; comme dit la chanson, « ah elle aurait dû y aller… » parce que maintenant, il va falloir sacrément attendre !!! En plus, je voulais y emmener mes deux grands (9 et 11 ans) pour leur culture, d’autant qu’ils étaient demandeurs !! Réussir à se décider à y aller, et trouver porte close : la grosse claque !! Ils auront 14 et 16 ans quand il ouvrira à nouveau ses portes :'(

J’avais vraiment besoin de comprendre POURQUOI 5 ans ! Rénover un musée, c’est bien ! Mais qu’est-ce qu’ils allaient bien pouvoir faire comme travaux pour que ça dure 5 ans ?! Ils allaient tout casser et reconstruire (impossible puisque le musée est abrité dans le Palais ducal) ?

Le week-end de Pâques, je suis donc allée au « dernier week-end avant travaux », organisé par le musée pour informer les curieux sur divers sujets : visites guidées, conférences, etc. Je ne pouvais pas y passer 3 jours entiers, bien sûr, alors j’ai choisi les thèmes qui me parlaient le plus.

Visite guidée : le conditionnement des œuvres

Tout au long du week-end, les visites guidées se succédaient, non pas pour visiter le musée, déjà en grande partie vidé, mais pour découvrir comment s’étaient organisés l’équipe des conservateurs pour conditionner, transporter, puis conserver les œuvres dans la réserve municipale (dont l’emplacement est secret, bien évidemment !). La partie « transport » était traitée à part, sur une autre visite, et m’intéressait moins. J’étais surtout intriguée par la conservation.

Nous avons donc été guidés par une des conservatrices du musée elle-même. Un peu intimidée, car son métier ne consiste absolument pas à être guide, d’autant que je faisais partie de la première fournée du week-end ! Mais après quelques minutes, la passion de son métier a pris le dessus.

Elle nous a d’abord expliqué en quoi consistait son métier : faire en sorte que les œuvres, quelle que soit leur matière, se conservent le mieux possible, soit lorsqu’elles sont en réserve, soit lorsqu’elles sont exposées. Il faut tenir compte de la lumière, de la température, de l’hygrométrie, etc. Pas si simple !! Et surtout il faut avoir un bon niveau scientifique, en plus des connaissances historiques, pour savoir ce qui va convenir à telle ou telle matière (bois, métal, textile, pigments, faïences, os, cuir, etc.).

Elle nous a montré tous les types de matériaux utilisés :

> les caisses elles-mêmes (certaines servent pour le transport, puis sont vidées une fois arrivées à la réserve, d’autres servent directement pour la conservation, ce qui limite les manipulations humaines).

> les différents polystyrènes et mousses, de résistances différentes, qui vont caler les œuvres mais aussi les amortir (ceux-ci sont donc plus tendres que ceux qui vont simplement caler),

> les papiers de soie ou papiers tissés qui vont être contact direct des œuvres, pour les protéger d’éventuels frottements.

Certains conditionnements sont assez impressionnants par leur taille, comparé à celle des œuvres qu’ils protègent ! En dessous, vous voyez sur la première photo un emplacement rond : tout ça pour un petit plat en faïence !!! Il doit être sacrément précieux celui-ci ^^

Musée lorrain Palais ducal Nancy
Musée lorrain Palais ducal Nancy
Musée lorrain Palais ducal Nancy

J’ai souri à la vue de cette caisse, d’ailleurs. Elle m’a fait penser à celles que l’on voit dans les films d’archéologie, comme Indiana Jones ou Tomb Raider !! J’ai donc pu constater que l’aspect des conditionnements archéologiques, au moins, est fidèle à la réalité dans ces films ^^

Une autre caisse était assez impressionnante, mais était faite pour contenir un plus grand nombre d’objets. Tous les emplacements sont taillés à la main dans la mousse pour correspondre EXACTEMENT à la taille de l’objet, afin qu’il n’y ait aucun jeu possible. Tous les étages s’empilent et s’encastre parfaitement.

 

J’ai été presque émue devant ce conditionnement de figures de porcelaines. Une fois que les figurines dans leur case, les conservateurs taillent des bandes de polystyrène pour caler en hauteur et en largeur. C’est fou, tout ce boulot !

Musée lorrain Palais ducal Nancy
Musée lorrain Palais ducal Nancy

 

En sortant de la visite guidée, j’ai pu prendre quelques photos sur mon passage. Il était strictement interdit d’aller dans les salles du musée (c’était TRÈS surveillée !), mais ce que j’en ai vu était déjà suffisamment parlant. Ça m’a un peu fait mal au cœur de voir ces couloirs à moitié vides et déjà en partie démontés.

Musée lorrain Palais ducal Nancy Vierge à l'enfant
Musée lorrain Palais ducal Nancy Stanislas
Musée lorrain Palais ducal Nancy travaux
Musée lorrain Palais ducal Nancy Aile Renaissance
Musée lorrain Palais ducal Nancy

Il restait ce tableau de notre bon vieux roi Stanislas, toute l’aile Renaissance que j’ai aperçue de loin, et en grande fan d’escaliers, je ne pouvais pas résister à ces quelques clichés !!

Musée lorrain Palais ducal Nancy escaliers
Musée lorrain Palais ducal Nancy escaliers

 

 

Le Palais ducal actuellement

Pour bien comprendre l’étendue du projet de rénovation, il faut se remémorer la configuration extérieure actuelle du palais ducal.

Nous avons tout d’abord une aile Renaissance. Les visiteurs étaient d’ailleurs accueillis par cette porte, ce qui m’a sidérée, vu que je ne l’avais vue ouverte !! Je ne savais même pas sur quoi elle donnait en fait ! J’ai donc découvert ce « couloir » surmonté d’ogives, vraiment magnifique !!!

Musée lorrain Palais ducal Nancy Porte Renaissance
Musée lorrain Palais ducal Nancy Renaissance
Musée lorrain Palais ducal Nancy Arches Renaissance
Musée lorrain Palais ducal Nancy Ogives Renaissance
Musée lorrain Palais ducal Nancy Renaissance
Musée lorrain Palais ducal Nancy Ailes Renaissance

 

Lorsque l’on prend un peu de recul, voilà à quoi ressemble la totalité de cette aile Renaissance (oui le temps était un peu tristoune). Derrière le bâtiment, on aperçoit la flèche de la Basilique Saint-Epvre, que je vous avais présentée rapidement lors de mes flâneries en Ville Vieille de Nancy.

 

Cette aile est jouxtée par un bâtiment plus récent (XVIIe me semble-t-il, mais j’hésite avec début XVIIIe) : les deux communiquent par l’intérieur, mais à l’extérieur, les deux styles sont bien distincts. L’essentiel du musée (qui correspond à toute la partie historique / artistique) se situe dans ce bâtiment ; l’autre partie du musée, qui concerne la vie quotidienne / le mobilier en Lorraine, avec reconstitution de différentes pièces dont une cuisine d’époque juste incroyable, se situe de l’autre côté de l’église des Cordeliers (dont on aperçoit un vitrail tout à droite de la photo).

 

En face de ces deux bâtiments, on voit :

> à droite (en face de l’aile Renaissance), les anciennes écuries, qui sont dans un piteux état ; des éléments d’époque ont été posés ça et là, mais il n’y a aucune cohérence. C’est à mon sens la partie qui va le plus bénéficier de la rénovation…

Musée lorrain Palais ducal Nancy Ecuries
Musée lorrain Palais ducal Nancy Ecuries
Musée lorrain Palais ducal Nancy Ecuries

> sur la gauche (en face du bâtiment XVIIe) un bâtiment beaucoup plus récent, sans grand intérêt historique ni architectural, à part ses deux portes qui ont été « collées » là lors de sa construction. Ce bâtiment-là va être rasé (les portes anciennes récupérées bien évidemment), et c’est là que le mot rénovation ne suffit plus, mais vous découvrirez ce qui va le remplacer un peu plus bas.

Musée lorrain Palais ducal Nancy
Musée lorrain Palais ducal Nancy
Musée lorrain Palais ducal Nancy

Je n’ai pas été fichue de le prendre en photo d’un bloc, mais vous voyez au moins, à droite la façon dont il s’accroche aux anciennes écuries, et à gauche sa proximité avec l’église des Cordeliers et la magnifique grille par où rentraient les calèches et autres carrosses !

Derrière ces deux éléments se trouvent les jardins du Palais du Gouvernement, qui trône à deux pas, place Carrière. Il est impossible d’y accéder (à part par une minuscule porte qui n’est pas ouverte au public) depuis les jardins du palais ducal. Il faut pour cela en sortir par la somptueuse grille, et contourner le bâtiment.

 

Musée lorrain Palais ducal Nancy portail
Jardin Palais du Gouverneur Nancy

La photo de droite, prise depuis la Pépinière vers le palais ducal, montre les jardins du palais du Gouverneur (palais qu’on voit tout à gauche, avec la flèche de Saint-Epvre en fond) ; on aperçoit, derrière les arbres, les anciennes écuries du palais ducal à gauche et le bâtiment prochainement détruit à droite.

 

Le projet fou !

Maintenant qu’on a fait le tour et qu’on y voit plus clair, je vais vous dévoiler, si vous ne le connaissez pas déjà, en quoi consiste ce projet fou de rénovation / travaux d’une ambition incroyable !

Tout d’abord, il faut savoir que nous sommes arrivés à l’aboutissement de plus de 10 ans de mise au point. Ce n’est pas un délire qui est arrivé là comme un cheveu sur la soupe. Il est réfléchi, et les Nancéiens ont été consultés (même s’ils n’étaient pas tous d’accord).

 

La partie visible de l’iceberg

Tous les bâtiments, y compris l’église des Cordeliers, auront droit à un rafraichissement en bonne et due forme, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Le musée lui-même proposera de nombreuses bornes numériques interactives, pour rendre la visite moins ennuyeuse, pour les enfants… ou pas ^^

 

Les anciennes écuries seront totalement rénovées et remises en valeur : ouf !! Elles en avaient grand besoin !

Vous pouvez constater à droite de l’image qu’un accès sera ouvert vers les jardins du palais du Gouverneur : les deux jardins seront en accès libre pour le public et les promeneurs du dimanche !! Une superbe nouvelle !!

Et enfin, comme je vous disais au dessus, le bâtiment récent, qui n’a pas de valeur historique ni architecturale particulière, va être détruit. Ce qui va permettre deux aménagements. A la place, sera construit un bâtiment de verre, tout en transparence, pour laisser passer la lumière (qui manque parfois cruellement en Lorraine 😉 ). Ce bâtiment deviendra l’accueil du musée. Enfin… des musées !!!! C’est là qu’on arrive à la folie…

 

Musée lorrain Palais ducal Nancy projet travaux
Musée lorrain Palais ducal Nancy projet travaux

 

Une plate-forme d’accueil intermusées, avec accès souterrain !!!!

En fait, dans 5 ans, nous aurons un Louvre lorrain. Ce bâtiment de verre ainsi que les anciennes écuries serviront d’accueil à plusieurs musées du Centre historique : les deux pôles du Musée lorrain, et le palais du Gouverneur, au moins.

 

J’aurais vraiment voulu assister à la conférence qui donnait plus de détails, mais je suis tombée malade entre le samedi et le lundi, et je n’ai pas eu le courage de sortir. Je regrette un peu maintenant… Si quelqu’un pouvait m’en dire plus sur les musées qui seront desservis par cet accueil, ce serait vraiment top !

En tout cas, maintenant, je comprends vraiment mieux pourquoi il va leur falloir 5 ans pour réaliser tout ça. J’ai tellement hâte !

 

Et vous, dans 5 ans, vous allez courir à l’inauguration ? On prend RV ? ^^

A bientôt donc 😉

Alexandrine

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *